fbpx

Moi, c’est Benjamin.

Et je vous ouvre
Genève / les Portes

 

Je suis genevois originaire de Genève. La précision est anecdotique, mais pas forcément. Je suis bien du canton et bien de la commune – et ça, politiquement, c’est très important. Quant à définir mon identité, ce sont deux bons éléments. Et quoi que j’aie grandi sur la rive droite, dans une commune à tendance rurale, j’ai les deux pieds dans la Cité, de chaque côté du Rhône.

Aujourd’hui, j’arpente la ville et le canton comme un touriste en quête de belles façades, d’actualités et d’événements. Je cherche le détail architectural, je redécouvre les noms engloutis et ceux connus des initiés.

Que représente Genève pour moi?

Genève est un port d’attache, de prime abord toujours stable, malgré les tempêtes et les aléas de l’histoire. C’est une ville où chacun peut y trouver son compte (bancaire, mais pas seulement).

Vue de dessus, Genève a le Jet d’eau, Jean-Jacques Rousseau et, au milieu, la Cathédrale Saint-Pierre. Elle a une vie parcellée, locale et internationale, autant d’éléments qui ne la figent pas. Loin s’en faut!

 

A Genève, les parcs sont nombreux et avec l’Arve et le Rhône, il est facile de se balader sous les arbres pour trouver un peu de fraîcheur.

En me promenant, j’aime regarder les décorations des fontaines, observer les statues ou les fresques colorées, parfois estompées, en haut des bâtiments anciens.

Enfin, en tant qu’amateur de cinéma, je suis toujours heureux d’aller au Scala et au City, rive gauche, sinon au Nord-Sud rive droite.

L’un de mes lieux secrets préférés à Genève?

La promenade Saint-Antoine regarde le Musée d’Arts et d’Histoire, de l’autre côté du boulevard Emile-Jaques Dalcroze… En franchissant le pont de la promenade du Pin, tout un quartier résidentiel se découvre derrière l’école des Beaux-arts.

Dans ce quartier entre le boulevard des Tranchées et la rue de l’Athénée, on a un condensé de vie et d’histoire, une atmosphère à l’abri du Jet d’eau et de la Cathédrale, mais sous les auspices de l’église russe.

C’est un îlot dans le tumulte du trafic environnant.

En termes de commerces, il y a principalement l’Épicerie du Mont de Sion & Gibus Café et cela accentue le charme de ce coin de Genève très loin des sentiers battus.

Où emmener mes amis à Genève ?

Pour les amis pressés, il faut se concentrer sur la Rade, aller des Pâquis jusqu’à la Jetée du Jet d’eau… pour monter en vieille-ville.

Avec un peu plus de temps, cela vaut la peine de découvrir la Jonction, au moins d’en bas. Le top, c’est du haut de la passerelle Saint-Jean. Cela permet de visiter le quartier dédié à Jean-Jacques Rousseau

Pour celles et ceux qui iront à Carouge, la ville a tout ce qu’il faut pour se régaler et même se divertir, avec le futur Théâtre.