C’est qui, le big boss de Genève?


Actualités / mercredi, novembre 15th, 2017

Longchamp, président de Genève

  • Le gouvernement d’un canton (région) s’appelle le Conseil d’Etat.
  • La population vote tous les cinq ans.
  • Le Conseil d’Etat se réunit un matin par semaine.
  • Il compte sept personnes.
  • Actuellement, le Président du Conseil d’Etat (jusqu’en 2018) s’appelle François Longchamp.

A chaque ministre, son département

Le « Conseil d’Etat » est le gouvernement du Canton de Genève. Tous les cinq ans, le peuple élit ses sept membres. Chacun d’entre eux dirige un département. Le Conseil d’Etat est épaulé dans son action par la Chancellerie d’Etat. Le collège se réunit une matinée par semaine.

La liste des départements à Genève :

  1. Département des finances
  2. Département de la sécurité et de l’économie
  3. Département de l’instruction publique, de la culture et du sport
  4. Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé
  5. Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture
  6. Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie
  7. Chancellerie d’Etat

Consolider, réformer et développer : tels sont les trois axes prioritaires qui fondent le programme de législature 2014-2018, présenté par le Conseil d’Etat de la République et canton de Genève six mois après sa prestation de serment. Dans un document de 24 pages intitulé « Annoncer la couleur – Déterminer les priorités », le gouvernement rappelle que l’action de l’Etat dépend principalement de trois facteurs : ses ressources, son environnement et la volonté de ses autorités.

Au niveau des ressources financières, la marge de manœuvre du Conseil d’État est étroite. D’une part, le canton possède un niveau d’endettement élevé, dont les intérêts entraînent à eux seuls un coût de quelque 250 millions de francs chaque année ; d’autre part, les charges de l’État augmentent en permanence, notamment en raison de contraintes légales (mécanismes salariaux, prestations sociales obligatoires, solidarité confédérale, etc.). En outre, d’autres incertitudes peuvent conditionner ce programme de législature, notamment l’évolution du projet de réforme de l’imposition des entreprises III ou encore les conséquences de la votation du 9 février 2014, qui remet en cause la libre circulation des personnes avec l’Union européenne et l’ensemble des accords qui y sont liés.
Fort de ce constat, le Conseil d’Etat a déterminé les trois axes prioritaires de la législature, ainsi que vingt-quatre actions et mesures qu’il s’est fixées pour y parvenir. Ce programme revendique sa sobriété, se concentre sur les enjeux principaux

Extrait du Communiqué de presse du 11 juin 2014

Les autres personnalités du Conseil d’État :

  • François Longchamp (né en 1963), Parti libéral-radical
  • Serge Dal Busco (né en 1959), Parti Démocrate chrétien
  • Pierre Maudet (né en 1978), Parti libéral-radical
  • Anne Emery-Torracinta (née en 1958), Parti socialiste
  • Mauro Poggia (né en 1959), Mouvement citoyens genevois
  • Luc Barthassat (né en 1960), Parti démocrate-chrétien
  • Antonio Hodgers (né en 1976), Les Verts
  • Anja Wyden Guelpa (née en 1973)