La fin selon Zep, au son des Doors


Actualités / mardi, juin 26th, 2018
Print Friendly, PDF & Email

Zep: le rock, le dessin, la planète

  • Philippe Chappuis est connu sur le nom de Zep.
  • Zep est un hommage à son groupe favori, Led Zeppelin.
  • Il est né en 1967 à Genève.
  • Il est le père du personnage Titeuf (1992)
  • En 2018, Zep a sorti une bande-dessinée « qui parle de la planète  !
  • Le livre s’appelle The End comme la chanson du groupe de rock « les Doors ».

Zep croque le monde et la planète

« Zep » est le pseudonyme utilisé par Philippe Chappuis, en hommage à son groupe favori, Led Zeppelin. Il est né en 1967 à Genève, où il a obtenu un diplôme de l’Ecole des arts décoratifs, dans une section consacrée à la bande dessinée. En 2018, le dessinateur sort une bande-dessinée loin de l’univers de son personnage Titeuf, The End ! Attention, réflexion sur l’humanité en vue.

Zep est aussi le nom de son premier fanzine de 1979. Avant son grand succès comme auteur de bande dessinée Titeuf en 2000, il a travaillé avec Le Journal de Spirou et Fluide glacial, et a publié Victor n’en rate pas une (1988), Leon Coquillard (1990) et Kradok Amenite Bunker (1991). Titeuf est apparu pour la première fois en 1992 aux éditions Glénat. La bande dessinée dépeint un garçon de huit ans, ses amis et leur perception du monde des adultes. A fin de 1998, un million d’albums de Titeuf ont été vendus, et en 2008, 16 millions ont été traduits en 25 langues.

Petit, je passais des heures à recopier les cases de mes albums de Popeye, Spirou, Rahan ou Blueberry…ça ressemblait pas des masses, mais ces personnages ont créé dans mon esprit une famille imaginaire. –

Zep

 Le succès lui a ouvert la porte aux autres projets, notamment Le Guide du zizi sexuel (!), le magazine Tchô! en 1998, et en parrainant de jeunes auteurs dans la série de bandes dessinées jeunesse Tchô! La collec’.

L’amour de musique lui a inspiré de créer L’enfer des concerts, publié en 1999 et la formation de son premier groupe de musique, Zep’n’Greg. Ils ont sorti deux disques avec des chansons humoristiques (Dieu m’a changé en Suisse-Allemand, Pôv’Type Song, Les couilles à tonton…). La group s’est transformée à Blük Blük4 (Légalisez le CenovisOù sont les groupies ? , Moi je suce des SugusLe rebelle suisse, …), et finalement s’est séparée en 2007, mais Zep est resté à la proximité de la musique.

En 2009, il a sorti un album destiné à un public plus adulte, Happy Sex, et l’année suivante, Glénat sort Le portrait dessiné, album dans lequel Zep se raconte à travers des planches de BD ; en 2011, Gallimard sort Carnet Intime, avec ses dessins de paysages urbains et naturels, françaises, tanzaniens ou japonaises. Il a publié son premier album en style réaliste, Une histoire d’hommes, son nouvel hommage au rock’n’roll en 2014. Un bruit étrange et beau, un second album dessiné en le même style est sorti en 2016, et The End en 2018.

L’appareil photo prend sans considérer, le dessin oblige l’œil à apprendre. – Zep

Si vous pensez que Zep est un véhicule utilisé par un homme qui ne veut pas grandir, je suis d’accord. Pourtant, nous devrions reconnaître une grandeur de talent qui permet à un adulte de vivre sa meilleure vie d’ado. Mais même les plus grands enfants ne peuvent pas avoir des cœurs de pierre et célèbrent l’existence de leurs propres enfants. En 2014, Zep a publié Happy Parents, où il est revenu sur son expérience de père de deux enfants.

Il a reçu plusieurs des prix.
Il aime le chocolat aux noisettes.

Article écrit par Andrijana Z.

N.D.E : La Ville de Carouge avait mandaté Zep pour faire passer des messages aux passants avec une touche d’humour. L’illustration ci-dessus inscrit la Ville et le dessinateur dans une tradition sensible au monde qui nous entoure.

Références

The End, Zep, éditions Rue de Sèvres
Le (vieux) site officiel du dessinateur.

Le dossier de la RTS consacré à la sortie de l’album.

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaire