Pozzo di Borgo aux 50 ans de Foyer-Handicap


Actualités / jeudi, octobre 3rd, 2019

Foyer-Handicap invitait l’Intouchable Philippe Pozzo di Borgo

  • Le 23 septembre dernier, la Fondation Foyer-Handicap proposait pour ses 50 ans une conférence-débat autour du thème « Le handicap, un défi comme un autre? ».
  • Invités à témoigner, le Dr. Nicolas de Tonnac et l’athlète Céline van Till étaient accompagnés de Philippe Pozzo di Borgo, l’auteur qui a inspiré le film Intouchables.
  • Tout de noir vêtu, l’auteur d’origine corse a séduit l’assemblée par son humour et son attention à autrui. Son message-clé : « avec leur fragilité, les personnes handicapées font avancer la société ».
  • Au mois de juin, la Fondation avait organisé toute une soirée de gala au Grand Théâtre de Genève, avec un récital de Juan Diego Florez, accompagné de Vincenzo Scalera, pianiste. En décembre, elle organisera un grand événement avec les HUG.

Les Fragiles vous saluent bien bas

La conférence-événement du 23 septembre, organisée par la Fondation Foyer-Handicap avait pour tête d’affiche le Français Philippe Pozzo di Borgo, la coureuse Céline van Till et le Dr Nicolas de Tonnac, des Hôpitaux universitaires de Genève. Elle a tenu toutes ses promesses et a ravi l’assemblée venue en nombre.

Devant les 600 personnes venues les écouter, les trois invités de la Fondation Foyer-Handicap ne se sont pas dérobés. Chacun s’est livré, à sa manière et souvent avec humour. La Genevoise Céline van Till a raconté son parcours de passionnée d’équitation, représentante de la Suisse en para-dressage aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en 2016. Avide de défis, Céline van Till est devenue coureuse en 2018. Le soutien sans faille de sa mère et sa propre volonté lui ont permis de sortir de dépression et de tout réapprendre : la parole et la mobilité.

Passé lui aussi à un moment donné par un sentiment profond de déspérance, Philippe Pozzo di Borgo a pour sa part souhaité porter l’accent sur ses réflexions quant à sa condition de « fragile ». D’une certaine manière, lui non plus ne reviendrait dans ses chaussures d’avant. Toujours à courir sans être présent ni pour les autres ni pour lui-même. Le fauteuil lui a imposé d’accepter le « ici et maintenant », tellement déphasé par rapport à notre époque. Et pourtant, salutaire.

Visibilité à double-sens

Quant à l’ancien psychiatre le Dr Nicolas de Tonnac, son témoignage était chargé d’espoir. En fauteuil depuis 54 ans, il a vu la société évoluer sur la question du handicap et la prise en charge, s’améliorer. Désormais, président de Pro Infirmis Genève et membre du conseil de fondation de Foyer-Handicap, il estime avoir eu la chance d’être à la fois patient et médecin, pour être au plus près des deux côtés.

De ce que j’ai entendu, j’ai retenu l’importance d’être soutenu et de croire en soi. Philippe Pozzo di Borgo donnait deux conseils valables pour tout un chacun : savoir prendre de la hauteur et savoir prendre le virage au bon moment. Selon lui, nous sommes tous des « fragiles », certains juste un peu plus. Les personnes handicapées ont un rôle essentiel à jouer dans la société. À la société de prêter plus d’attention à elles. D’autant que, comme la semi-cécité de Céline van Till, tous les handicaps ne sont pas aussi visibles qu’un fauteuil.

Sources / références

Site officiel de l’athlète Céline van Till
Site officiel de la Fondation – Page « faites un don« 

Fondation Foyer-Handicap
Rue des Caroubiers 3bis
CP 2016
1227 Carouge
Coordonnées bancaires:
CCP: 17-629661-7

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaire