Banbourg et Alenko se partagent le micro


Sorties / mercredi, novembre 20th, 2019
Print Friendly, PDF & Email

Un duel aux airs de Berlin

  • Banbourg, alias Patrick Bourban, est un chanteur d’origine lombardo-valaisanne.
  • Il a rendez-vous avec Alenko à Catalyse, le vendredi 22 novembre, pour une battle 100% acoustique, 100% chanson.
  • Ses textes alternent souvent les larmes et le rire ; ils ont des accents de Gainsbourg ou de Bashung.
  • Son premier album Berlin est sorti au printemps 2019.
  • En est extrait le single « T.O.I.M.O.I ».
  • Sur la scène des Eaux-Vives, le Genevois Alenko interprétera quelques-uns de ses morceaux. Et réciproquement.

Banbourg : « J’aime me mettre en danger »

Musicien depuis son adolescence, Banbourg aime particulièrement la guitare pour composer. La battle avec son vieux complice Alenko, sur la scène de Catalyse, lui donnera une occasion de se dévoiler autrement, en acoustique. Rencontre.

Genève Les Portes : Comment est né votre projet de duo/duel avec Alenko ?
Banbourg: Alenko est un vieux camarade de route. On a joué ensemble il y a longtemps dans un groupe de funk « Gentlemen on Your Marks ». J’étais au trombone, lui au chant. Aujourd’hui il a son groupe et moi le mien. On s’est dit que ce serait amusant de se retrouver sur scène ensemble, en acoustique pur. Que lui et moi.

Quelque chose de dynamique

GLP : Vous allez chanter des textes d’Alenko et réciproquement…
B.: Nous avons souhaité éviter de faire un concert en deux parties, où chacun aurait chanté son album, avec un duo pour finir. L’idée est de faire une véritable battle, de proposer quelque chose de dynamique. Nous chanterons nos créations, ainsi que des morceaux composés par l’autre, seuls ou en duo.

GLP : A-t-il été compliqué de choisir les textes que vous interpréterez ?
B.: Même si nos répertoires sont plutôt fournis, le choix a été rapide à faire. Certaines chansons ne sont pas adaptées pour une version acoustique, d’autres ne correspondent pas à l’état d’esprit de la soirée. En réalité, le plus grand challenge est de chanter les chansons de l’autre parce que Alenko et moi sommes tous les deux des songwriters, plus que des interprètes.

Un projet différent

GLP : Quel effet cela vous fait-il d’entendre vos chansons reprises par un autre artiste ?
B.: La première fois qu’Alenko a chanté mes chansons, lors de notre première répétition, cela m’a fait bizarre. Et c’est ce qui rend le projet intéressant. Chacun cède sa création pour quelques minutes. C’est un événement assez rare. Il faut dire que nous ne sommes pas comme Beyoncé qui a souvent l’occasion d’être reprise. …(rires)

GLP : À quoi le public doit-il s’attendre avec votre concert conjoint ?
B.: Personne ne nous a encore entendu chanter ainsi. Il y aura des contre-voix et des petites percussions, mais ça reste de l’acoustique. Ce sera très différent par rapport à mon disque Berlin. Du reste, ce concert est une expérience et c’est ce que j’aime dans la musique. Ca ne m’intéresse pas de refaire toujours la même chose, j’aime me mettre en danger !

Propos recueillis par Benjamin Philippe

Sources / références

Site web Banbourg
Site web Alenko

Alenko vs Banbourg

Vendredi 22 novembre 2019
Catalyse
Rosemont 14
1208 Genève

Concert : 20h30
Portes : 19h30

Billetterie

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaire