Cartoonist de presse turc récompensé


Actualités / vendredi, mai 4th, 2018

Musa Kart, dessinateur turc pour la paix

  • Le 3 mai, c’était la journée mondiale de la liberté de la presse.
  • Le cartoonist turc Musa Kart a gagné le Prix international du dessin de presse 2018.
  • La récompense est donnée tous les deux ans par la Fondation suisse Cartooning for Peace et la Ville de Genève.
  • Jusqu’au 3 juin 2018, il y une exposition de dessins de presse sur le Quai Wilson, sur la Rive-droite.
  • Il y a 60 dessins de plus de 30 dessinateurs du monde entier.

Exposition de courage et d’émotion sur le Quai Wilson

Jusqu’au 3 juin 2018, la Fondation suisse Cartooning for Peace et la Ville de Genève exposent une sélection de dessins du Turc Musa Kart, lauréat du Prix international du dessin de presse 2018 et le travail de 24 dessinateurs de presse, sur le Quai Wilson, sur la rive-droite.

Le 3 mai dernier, journée mondiale de la liberté de la presse, le Turc Musa Kart, 64 ans, cartoonist du quotidien stambouliote Cumhuriyet, a reçu le Prix international du dessin de presse. Le Jury était composé de Guillaume Barazzone,Conseiller administratif de la Ville de Genève, Kenneth Roth, Human Rights Watch et des dessinateurs français Plantu, Le Monde, suisse Chappatte, Le Temps, The New York Times, Neue Zürcher Zeitung, et étasunienne Liza DonnellyThe New Yorker.

Le dessinateur suisse Chappatte, vice-président de la Fondation suisse Cartooning for Peace, a rendu hommage au lauréat représenté par son épouse Hesna Kart et sa fille Seran Üney : « En 2018, 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, 85 ans après la naissance de la République turque, ce prix pour la liberté d’expression va à un citoyen d’Istanbul, un esprit libre et un remarquable artiste ».

Dessinateur emblématique du Cumhuriyet, le quotidien d’Istanbul,  le cartoonist a passé plusieurs mois en prison après la tentative de coup d’État de juillet 2016 contre le Président Erdoğan. Accusé d’« association avec une organisation terroriste », le tribunal de Silivri l’a condamné à trois ans et neuf mois de prison le 26 avril 2018. En attendant la procédure d’appel, il reste soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de quitter le territoire.

Le Prix international du dessin de presse de la Ville de Genève et de la Fondation Cartooning for Peace honore tous les deux ans des dessinateurs de presse courageux et en danger en raison de leur art. En 2016, le prix était revenu au Kényan Gado et au Malaisien Zunar. C’est la raison pour laquelle on ne retrouve pas (encore) parmi les exposants des cartoonists de La Torche. Les dessins de l’exposition 2018, dont Patrick Chappatte est commissaire, proviennent de 24 pays et de 31 dessinateurs. En 60 panneaux, elle aborde trois thèmes d’actualité « Droits de la Femme », « Fake News & Populisme » « Les nouveaux murs » et présente une sélection de dessins de Musa Kart.

Les press cartoonists exposés jusqu’au 3 juin 2018 à Genève, par pays :

  • Algérie : Dilem
  • Australie : Cathy Wilcox
  • Autriche : Haderer
  • Burkina Faso : Glez
  • Belgique : Cécile Bertrand, Marec, Vadot
  • Canada : Côté
  • Colombie : Elena
  • Cuba : Ares
  • Equateur : Bonil
  • Etats-Unis : Liza Donnelly, Morin, Joel Pett
  • France : Kak, Plantu
  • Iran : Mana Neyestani
  • Israël : Kichka
  • Italie : Nardi
  • Japon :  No-Río
  • Jordanie : Osama Hajjaj
  • Mexique : Boligán
  • Nicaragua : Molina
  • Pays-Bas : Tjeerd Royaards
  • Portugal : Gargalo
  • Russie : Denis Lopatin
  • Suisse : Bénédict, ChappatteHerrmann
  • Syrie/Palestine : Hani Abbas
  • Venezuela : Rayma

Références

Page Facebook du réseau de cartoonists
Site officiel

Crédits illustration : Musa Kart, la salle d’audience

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaire