House of Paint, galerie d’art urbain immersive


Sorties / jeudi, mars 24th, 2022
Print Friendly, PDF & Email

Street art en appart à Vernier

Dans cette maison, plus étincelante que celle du soleil levant, à la Nouvelle Orléans, ces quatre filles sont des miroirs.

Le jour qui les éclaire est celui que l’on veut bien voir. Ludique, il est empreint d’une gravité et d’une folie inattendue.

Les sentiments et les messages se mélangent au gré des appartements, des street artistes et des paliers. On traverse les univers sans appréhension. En sécurité, jamais à l’abri d’une belle rencontre, d’une bonne surprise.
Et mon tour, de finir avec par un symbole brandi en préambule. Car on ne peut ignorer l’actualité. HOP rappelle que l’on ne peut faire sans E, ni sans elles.

House of Paint, résidence d’artistes

Au croisement de la route du Bois-de-frères et de la route de Vernier, à Châtelaine, la zone résidentielle est vouée à se métamorphoser. Le collectif Walls’ Street s’est engouffré dans la brèche pour mettre à profit un petit immeuble condamné. Voici donc, dans le prolongement de son Pump Up The Jam, « House of Paint ». Initiée en décembre 2021, le projet a démarré en février pour se terminer juste avant Pâques.

Si le propriétaire de l’immeuble a donné son accord, il règne aux abords de cette « maison de la peinture » un parfum de transgression. À l’intérieur, 9 appartements ont été littéralement décorés par 20 personnalités très affirmées, venant de Suisse et de France, principalement. Pêle-mêle: Amikal, Bandi, Esprit, Tios, Ynot… Les styles sont volontairement éclectiques, les contributions sont tantôt des graffs ou du street art, tantôt des sculptures. Le tout est une concentration d’univers, dans un même espace de vie. En temps normal, cela s’appelle de la colocation. Ici, c’est une récollection. Le côté solennel émane de la file d’attente; l’expérience immersive est résolument collective.

Longtemps underground (et pour cause), la culture  du graffiti assume de mieux en mieux son nouveau statut avec cette exposition dans une galerie « à taille humaine ». Certains mettaient des gants blancs pour tourner les pages du dictionnaire, les curieux revêtent des chaussons d’infirmier pour parcourir les paliers de cette ancienne habitation.  Les murs sont comme habités par des esprits de tout poil. L’humour des uns et les couleurs ludiques contrebalancent les productions abstraites ou plus tourmentées des autres. Comme souvent, les détails ajoutent du piquant et de la saveur à cette House of Paint, dont la cuisine est toute équipée  pour préparer le fameux pudding à l’arsenic d’Astérix (lien vers la B.O inclus!).

Déterminés à mettre en valeur les artistes, les organisateurs ont extrêmement bien fait les choses, avec, à l’entrée de chaque pièce, un QR Code vers le site web de l’artiste.  On découvre les lieux avec le sentiment que tout peut arriver, qu’il faut bien ouvrir ses yeux et rester à l’écoute. L’attente vaut la peine : nous sommes tous conscients du caractère éphémère de la « HOP ». L’authentique du monde physique change beaucoup de choses. Le déluge de photos n’y fera rien, tout disparaitra. Et tout ira bien.

À la Cité Léopard, à Carouge, aux Avanchets et à Genève

+ d’infos

House of Paint Geneva
110 C Route de Vernier 1219 Châtelaine

houseofpaint.art

Jusqu’au 13 avril 2022 – Prix libre

Photos : ©GLP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.