CurioCities, ou comment rédécouvrir Genève avec Pierre Giamarchi


Balades, Littérature / jeudi, juin 16th, 2022
Print Friendly, PDF & Email

Pour connaître Genève en détails, suivez le guide de Pierre Giamarchi

  • Lancé en 2017, le guide CurioCities (éd. Slatkine) devient une collection!
  • En librairie depuis le 12 mai dernier, le tome 2 est à nouveau consacré aux curiosités de Genève.
  • Ce nouveau CurioCities recense 83 nouveaux détails, répartis en 4 catégories: enseignes et inscriptions; statues, œuvres sculptées, hauts et bas-reliefs; ornements et autres détails et plaques.
  • Il comprend également diverses propositions de parcours rive droite et rive gauche.
  • L’auteur est établi de longue date dans la Cité de Calvin.
  • Sur son compte Instagram, Pierre Giamarchi met au défi ses abonnés et autres CitoCurieux d’identifier des détails devant lesquels on est tous passés, sans forcément s’interroger.

CurioCities, guides endotiques, ludiques et érudits

En chair et en os ou en papier, on envisage généralement un guide touristique, une fois à l’étranger, sinon avant de partir (pour les plus impatients). Avec sa collection CurioCities, Pierre Giamarchi a réinventé le guide pour les locaux – un genre auquel s’était essayé Henri-Frédéric Amiel, dans son style… Le mieux est d’avoir déjà ses repères en ville pour apprécier le sel de ses récits (et jeux de mots) et la densité des informations. C’est savant, certes, mais bien souvent délectable. La parution de ce second ouvrage consacré à Genève souligne la richesse de la cité plurimillénaire. N’en déplaise aux mauvaises langues, il y a toujours quelque chose à voir à Genève. Il suffit d’un peu de curiosité .

De son propre aveu, Pierre Giamarchi n’est pas historien, juste un « quidam passionné », un promeneur curieux et attentif, qui a un jour réalisé qu’il ne connaissait pas si bien sa ville d’adoption. Le métier de ce Parisien d’origine, c’est la rédaction publicitaire. Faire des recherches, il connait. Aligner les mots et jouer avec, il sait faire. Pour son nouveau tome de CurioCities, il s’occupe même des prises de vue et de la mise en page. C’est dire si l’auteur a mis du cœur à l’ouvrage, fruit d’un an et demi de recherches et de rencontres.

Les fêtes de surprise continue

L’origine de sa collection remonte à loin : à l’époque, l’auteur avait envie de rassembler ses observations dans un beau-livre. C’était il y a 15 ans. Depuis, le projet a mûri. Son concept est devenu un vrai guide en 2017, avec parcours thématiques, informations érudites et même conseils amicaux. Le projet d’un tome 2 avait été un peu mis de côté, il est finalement une de ces créations « tombées du ciel », avec la manne temporelle offerte par le Covid-19 (le malheur des uns faisant le bonheur des autres).

Ernest Hemingway l’a affirmé, à la face de la postérité: « Paris est une fête ». Mais que dire de Genève? Avec CurioCities, on va de surprises en surprises. Foin du grand feu d’artifice de feu les Fêtes de Genève, c’est à chaque page une belle bleue marquée par le temps, une rouge, espiègle, et de l’or, des lumières de la Ville ou du canton, évidemment.

Comme en filigrane du guide, on y retrouve à plusieurs reprises le père Jean-Jacques [Rousseau], notamment sur le relief « l’Atelier » (Paul Bianchi, 1957), à Saint-Gervais. De tous les détails, je retiens le coup de projecteur sur les sphynges mystérieuses de la rue du Mont-Blanc (François Lempereur, 1855), en illustration de l’article. La page a changé mon regard sur l’accès à la galerie Metro Shopping de Cornavin. Apparemment, ces sculptures majestueuses proveniennent de l’ancien Grand Hôtel de Russie & Continental, situé à l’angle de la rue et du quai du Mont-Blanc; elles seraient associées à James Fazy… Rien de moins! Leur histoire tient du roman. Le guide lève le voile.

Aux origines de « Les Portes »

Se promener dans les rues de Genève et observer quelque chose de nouveau est un plaisir que j’éprouve depuis le début des années 2010. Il fallait des livres comme le premier CurioCities de Pierre Giamarchi pour m’inciter à repérer les traces d’art et d’histoire dans Genève, et me confirmer que c’était surtout possible d’en savoir plus. D’où mon attention aux anciens cinémas de Genève (dans CurioCities tome 2, il y a d’ailleurs un coup de projecteur sur le Broadway et le Plaza) et aux œuvres éphémères de street artists du cru.

A force de marcher le nez en l’air, selon le bon conseil de l’auteur, certains éléments me sont apparus bien après de lecture. Il en est ainsi du « dragon de la Croix-d’Or » qui regarde défiler les passants depuis des lustres. Dorénavant, impossible de passer dessous sans jeter un œil à ce vestige centenaire d’une période Art nouveau… Et de chercher ainsi, pour vous et pour moi-même, de tels détails éloquents, voire insolites. Avant la sortie du grand projet, cet automne, pour les 5 ans du blog.

+ d’infos

CurioCities Genève 2
Pierre Giamarchi
208 pages
éditions Slatkine, Genève, 2022

Compte instagram de l’auteur : @curiocities_geneve

Photos: ©GLP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.