Sophie de Quay tombe le masque


Actualités / samedi, mai 9th, 2020
Print Friendly, PDF & Email

Sophie de Quay sans masque et sans artifice

  • Dimanche 10 mai, Sophie de Quay and the WaveGuards offre, via Facebook, son septième concert confiné (21h).
  • Pendant le semi-confinement, le groupe a publié une cover revisitée et rafraîchissante de Déshabillez-moi, de Juliette Gréco.
  • Et pour égayer les soirs de la semaine, il proposait au public de découvrir d’autres artistes, essentiellement romands, avec des live sur son compte Instagram.
  • Ce groupe pop-électro est composé de Sophie Loretan (voix), Simon Jaccard (claviers) et Tim Verdesca (basse, looper).
  • Depuis qu’il s’est formé en 2016, il se produit aux quatre coins du monde.
  • En mars 2018, il sortait son premier album, Drop the mask.

Le monde de Sophie, de Quay

Au sujet de la chanteuse de Sophie de Quay and the WaveGuards, Sophie Loretan, deux certitudes apparaissent : elle vient du Valais et surtout, elle a vécu à l’étranger une bonne partie de sa vie. Son groupe n’en est pas moins genevois et bientôt déconfiné. Ce printemps si particulier lui donne l’occasion paradoxale de se rapprocher de son public. Avec ou sans masque.

La démarche artistique du groupe Sophie de Quay consiste à s’ouvrir le plus possible par ses chansons sensibles et chaleureuses. Et s’il chante en différentes langues, il en est d’autant plus un fier représentant de la scène vivante romande à l’étranger. La liste des pays où il s’est produit donnerait le tournis: de la Roumanie à l’Inde, en passant par le Liban et la Chine. Il serait même parti en Amerique du Sud sans le virus que vous savez. Pas surprenant alors que leur dernier single s’intitule « Lâche les voiles »; ce qui n’a rien d’un message aux Genevois adeptes du spot estival.

Garde-Côtes et feu de la passion

Pour être attentif aux actualités du groupe et de Sophie Loretan depuis la cérémonie de promotion de sa volée de l’Ecole hôtelière de Genève (comme celle-ci), je constate l’ambition du trio dans sa faculté à être présent dans tous les endroits qui comptent dans la région, scènes ou radio. Notamment au côté de Patrick Bruel lors de Caribana en 2018 pour un duo. Preuve que les projets en marge peuvent décoller s’ils carburent à la passion.

Le nom du groupe peut sembler aussi long qu’un épisode de soap opéra et la référence aux garde-côtes, obscure. Tout le contraire en somme de leurs morceaux électro pop légers et lumineux. Il a le mérite de rappeler qu’il ne faut pas se fier aux apparences, le groupe est un trio, authentique et accessible.

Il mérite qu’on le garde à l’œil pour voir dans quelle direction il partira – une fois que nous aurons tous le droit de tomber le masque.

Sources / Liens

Site officiel du groupe
Page Facebook / Evénement dimanche 10 mai

Photos: ©Sophie de Quay and the WaveGuards

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaire