Des Voyages et Matylda Hagmajer en guide, au LÀC 2022


Littérature / jeudi, septembre 29th, 2022
Print Friendly, PDF & Email

Le 2e Festival du LÀC promet un week-end épris de liberté

  • La Ferme de Saint-Maurice, à Collonge-Bellerive, accueille pour la 2e année consécutive le Festival du LÀC du 1er au 2 octobre 2022.

  • La Genevoise d’adoption Matylda Hagmajer a reçu le prix des Bienveillantes 2022 pour ses Voyages de non-retour (éd. Slatkine).
  • Elle succède à Olivia Elkaim, avec Le Tailleur de Relizane (Stock)
  • Cette deuxième édition est coprésidée par Gaëlle Josse et Pierre Assouline, membre de l’Académie Goncourt.

  • Le thème de cette année est la liberté.

  • Avec sa pléiade d’auteurs tout-style présents à cette manifestation, le week-end sera indubitablement littéraire.

Avec ses Voyages, Matylda Hagmajer nous emmènent jusqu’à Pondichéry… il y a 340 ans

Presque logiquement, le comité fondateur du Festival a eu un coup de cœur pour le troisième livre de Matylda Hagmajer, Voyages de non-retour (éd. Slatkine).  Il lui a décerné son Prix des Bienveillantes 2022. Dans son roman, l’historienne de l’art de formation, rédactrice du guide Petit Futé 2005, emmène ses lecteurs, et lectrices en 1682, de Marseille à Pondichéry, sur la route des « indiennes », ces fameuses toiles de coton imprimées qui feront le prestige de la Cité de Calvin… et la richesse de certains Genevois jusqu’en 1870.

Des Voyages et Matylda Hagmajer au tournant de l’Histoire

La Compagnie des Indes, fondée par Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV, existe depuis 18 ans. Deux jumeaux d’une bonne famille de Marseille sont poussés à l’intégrer pour chercher fortune, l’un par la terre, l’autre par la mer. On suit également une troisième protagoniste, intrépide. Si leurs voyages ne se passent pas comme prévu, la grande Histoire les attendra au tournant. En 1685, le Roi-Soleil prend sa décision sans doute la moins éclairée, il révoque l’édit de Nantes et interdit les indiennes l’année suivante. Genève peut le remercier doublement. Et le roman de s’achever sur une vision étonnante au-delà des fortifications de la Ville.

L’autrice se déclare volontiers Genevoise d’adoption, quand bien même elle habite ici depuis toujours. Arrivée à 3 ans de République populaire de Pologne (*soviétique*), Matylda Hagmajer raconte avoir grandi dans une certaine incertitude avec son père fonctionnaire international.  Elle cultive aujourd’hui sa passion tant pour l’écriture que pour Genève, précédemment à travers des guides et désormais dans ses romans. Le deuxième Le Soleil était éteint revient sur l’année 1816, qui a vu les Genevois et toute l’Europe du Nord souffrir d’un climat déréglé. 

Anecdote: En août 2020, j’avais prêté une attention particulière à la bâche fort instructive de Matylda Hagmajer pour didactiser les travaux de restauration de la Tour de l’Ile. Travaillant déjà à mon livre, j’avais cherché à en savoir plus, en vain. Cela a donc été une bonne surprise de redécouvrir ce projet, à demi-oublié, sur son site web.

+ d’infos

Festival du livre à Collonge (LÀC)
Samedi 1er et dimanche 2 octobre 2022
9h30 à 18h

Ferme de Saint-Maurice
Chemin de la dame 67
1222 Vesenaz

Entrée gratuite 

Pour consulter le programme de conférences et de rencontres, du LÀC

Samedi 1er octobre, 13h00

Mise à l’honneur des lauréats des prix littéraires
Sophie De Baere, Prix du LÀC, Matylda Hagmajer, Prix des Bienveillantes et Prix littéraire Gonet
en présence du Comité et de la Banque Gonet&Cie

Dimanche 2 octobre, 14h15

Se libérer par la passion des arts
Matylda Hagmajer -Anne Delaflotte Mehdevi
animé par Sandrine Bourgeois

Site officiel de Matylda Hagmajer

Photo Portrait: Matylda Hagmajer©Cindy Flamant; Couverture Voyages de non-retour ©Slatkine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.