Pâques à Genève, week-end au chocolat


Cuisine / samedi, mars 27th, 2021
Print Friendly, PDF & Email

Chocolatiers et musées font passer le week-end de Pâques à Genève

  • Pendant le week-end de Pâques, une chasse aux cadeaux est proposée aux hôtes séjournant à Genève une ou plusieurs nuitées dans l’un des 20 hôtels participants.
  • Sept chocolateries genevoises, dont Mr et Mrs Renou et Guillaume Bichet, réservent une attention particulière aux hôtes en goguette.
  • Les portes de 12 musées leur sont grandes ouvertes gratuitement.
  • A chaque étape du parcours, les participants reçoivent un chocolat ou un cadeau.
  • L’initiative d’associer pour la première fois hôteliers, chocolatiers et musées revient à la Fondation Genève Tourisme & Congrès.
  • En passant chez 2 chocolatiers et 2 musées, les visiteurs et visiteuses auront la possibilité de prendre part à un tirage au sort pour gagner un week-end dans un hôtel partenaire!

À la carte de tout séjour à Genève

Les goûts et les couleurs, on sait que cela ne se discute pas: c’est personnel. En matière de chocolats, en revanche, il y a rarement débat. Sauf à Genève, où les artisans-chocolatiers se distinguent chacun par leurs spécialités. A nous de nous faire notre opinion.

C’est pour cela que l’opération de la Fondation Genève Tourisme & Congrès arrive à point nommé: un open bar de chocolats, pour Pâques, c’est le rêve de tout bec sucré. À Genève, un arrêt à la chocolaterie est un passage obligé. Un arrêt « dans les chocolateries », c’est un péché de l’ordre de la damnation; pour certains, simplement un péché mignon et une activité aussi noble que la pêche à la mouche. Visiteurs en quête de nourriture spirituelle, réjouissez-vous: les musées et fondations où se cultiver à Genève sont légion. Chaque adresse a de quoi vous faire rêver.

Tour d’horizon rapide de ces lieux d’art et de culture – tandis que je mange l’œuf au chocolat que vous n’aurez pas manqué de trouver sur ma photo. Croyez-moi, ravir son esprit et son palais tout en même temps, c’est presque toucher au sublime.

Expositions à voir à Pâques

Rive gauche, la Fondation Baur, le musée des arts d’Extrême-Orient, propose une exposition sur la Chine! et plus exactement: Genèse de l’empire céleste, dragons, phénix et autres chimères. À quelques pas (270m), le Musée d’art et d’histoire (MAH) secoue le monde muséal genevois avec son approche « disruptive ». Marcher sur l’eau, c’est du jamais vu. – Qui a dit « du jamais fait? ». La période pascale est propice aux miracles. On peut croire sans voir – et c’est heureux – on doit aller voir le renouveau de l’institution, perché sur sa montagne, enfin, sa colline.

À Cologny, la Fondation Bodmer présente, en partenariat avec l’Association Werner Strub, masques et théâtre. Difficile de ne pas voir dans l’exposition comme un clin d’œil au nouvel accessoire roi de nos garde-robes! Pour l’institution, c’est la première fois qu’elle met ainsi la discipline en lumière et la présentation dépasse les frontières, du temps et de l’espace, avec des masques de la Grèce antique ou des créations de Werner Strub, ancien collaborateur du Théâtre de Carouge.

Comme un tour des mondes parallèles

Du côté de Plainpalais, le MAMCO et le Musée d’ethnographie (MEG) participent également à l’opération. Entre l’inventaire du musée d’art moderne et contemporain et les archives de la diversité humaine, il y a précisément une monde, sinon des mondes parallèles. Leur proximité physique a une dimension symbolique qui ne manque pas de sel. Situé à 200m, au – donc – sulfureux boulevard Carl-Vogt, le MEG entend bien changer de nom pour se projeter vers le futur. La démarche est parfaitement expliquée et la population, comme souvent en Suisse, appelée à s’exprimer.

Rive droite, le Musée Ariana répond à sa façon à la Fondation Baur, puisqu’elle présente « Chrysanthèmes, dragons et samouraïs, céramique japonaise« . Sa collection comprend quelque 800 pièces. Il faut se rendre au Conservatoire et Jardin botanique pour aller à la découverte d’une nature luxuriante. L’exposition « Carl von Martius: à la découverte de la biodiversité tropicale » fait découvrir le travail du botaniste bavarois au Brésil.

NB: Avec l’offre de Pâques, de la Fondation Genève Tourisme & Congrès, l’accès à toutes ces expositions est gratuit! Consultez son site pour retrouver tous les musées et partenaires de l’opération.

+ d’Infos

Toutes les informations sur le site de la Fondation Genève Tourisme & Congrès.

Les chocolatiers partenaires de l’opération:

Photos: ©Genève Les Portes; DR

Un commentaire?